Infos, complots, fausses alertes et rumeurs : le fil des attentats sur Twitter

Print Friendly, PDF & Email

Moments de trouble total que celui des attentats de Paris où une fois de plus, les réseaux sociaux ont joué un rôle tout à fait incroyable. Jamais autant de tweets n’avaient été échangés et jamais la paranoïa n’avait pu être observée de si près. Il y aura à coup sûr assez de données pour des mois d’analyse, mais je fournis déjà un premier récit des événements par l’angle de Twitter.

Ligne de vie tweets Attentats Paris PrayForParis

Les tweets ont surtout commencé sur le coup de 21 h pour se calmer entre 2 heures et 9 heures du matin. Dans la matinée, les informations circuleront à nouveau avant de baisser de façon certaine au fur et à mesure du temps.

Ce récit ne raconte pas les événements dans l’ordre, mais reprend la chronologie des apparitions sur Twitter comme si vous le viviez sur les réseaux sociaux. À côté des vrais événements apportés par Twitter en premier, j’ai ajouté les ragots, rumeurs, complots et autres événements sur base de mes notes, mes tweets sauvegardés et aussi la main courante de l’association dont je fais partie, à savoir Visov.

Vers 21h37, les premiers témoignages émergent sur Twitter avec des photographies

À 21h59, des coups de feu sont entendus au bataclan et relayés sur Périscope :

Fichier 16-11-15 11 19 31

Ces témoignages alertes les médias qui relaient les premiers bilans :

C’est donc vers 22h14 que la grande majorité des gens hyper connectés apprennent l’information.

La vision des événements restent cependant tout à fait floue :

En plus de cela, on apprend qu’il y aurait une fusillade au bataclan :

La panique est totale. Certains annoncent même une bombe à la Gare du Nord

Dans le même temps, on découvre par deux tweets d’encouragement de l’équipe nationale de Belgique que le premier ministre et ministre des affaires étrangères belge ne sont pas au courant des événements :

Fichier 16-11-15 11 28 03 Fichier 16-11-15 11 25 07

L’un des premiers Periscope, transformé sous vidéo YouTube est mis en place :

À ce moment où les Français sont dehors ne sachant pas où aller, une phase d’organisation surgit à travers le hashtag #PorteOuverte :

Plus tard, ils penseront également à traduire le hashtag pour les supporters allemands :

Au Bataclan, l’information de fusillade se transforme en situation de prise d’otage :

On apprend également ce qu’auraient dit les tueurs :

Alors qu’aucune information ne filtre et que la situation n’est pas claire, les vautours extrémistes sont de sortie :

À ce moment-là, selon l’outil de monitoring Brandwatch, c’est la prise d’otage et PorteOuverte qui émergent :

Le journaliste du Monde dont la vidéo fera le tour du monde a pris une balle :

On apprend qu’un groupe en sang sort du bataclan :

Et que les « otages » seraient tués un à un :

Une soi-disant photographie du tueur circule : (on apprendra après qu’il s’agissait d’une plaisanterie effectuée avant le drame)

À ce moment-là, un premier bilan filtre :

Sur Facebook, on apprend que le GIGN est en place :

À minuit 31, la préfecture sort le numéro d’urgence à savoir le : 0800406005

À minuit 33, on commence à pouvoir localiser les différentes attaques et on parle de 7 points différents :

Certains lancent alors de faux points d’attaque :

Les messages passent dans les métros et gares via la mairie de Paris.

On demande également aux chaînes d’information en continu de ne plus diffuser en direct :

On est déjà à 400 000 tweets francophones, ce qui est tout simplement énorme :

On sent donc à minuit 30 que la situation commence à être davantage gérée par les autorités. Dans le même temps, on apprend qu’il y a un incendie dans la jungle de Calais :

Du côté de l’État Islamique, on célèbre déjà l’opération via un hashtag dont tous les contenus seront supprimés par Twitter :

Même supprimés, les terroristes vont en fait simplement changer de hashtag :

À minuit 50, l’assaut du Bataclan est terminé :

Des informations circulent alors sur la mort de policiers durant l’assaut :

Après cet assaut terminé, Facebook met en place le Safety Check :

Dans le même temps, France Info annonce qu’il y aurait d’autres suspects en fuite :

À partir de ce moment-là, les réseaux sociaux vont devenir plus ou moins calmes, se contentant des bilans en cours :

On compte également une rumeur venant de jeuxvideo.com où quelqu’un aurait prédit les attentats. En réalité il s’agit d’un plaisantin qui a modifié son message par la suite.

On pointe également une attaque au couteau à Montpellier, ce qui est une fausse information :

On évacue le stade de France où s’étaient réfugiés de nombreux spectateurs :

Des comptes sur les Porte Ouverte commencent à se créer tandis que Patrick Pelloux donne un état des lieux des blessés :

Les vidéos replay du stade de France tournent également maintenant en boucle :

On apprend que l’information sur les policiers morts étaient en réalité fausse :

Pendant la nuit, les portes ouvertes, PrayForParis et demande de recherche occupe tout l’espace même si l’on remarque une baisse logique du nombre de tweets. À 2h27 surviennent également les premiers signes de soutien venant de l’étranger, ce qui deviendra par la suite une ligne de communication, à savoir le drapeau français :

Fichier 19-11-15 10 56 04

Au matin, on se réveille en trouvant des stigmates de la veille.

La vidéo du monde sort également :

On essaie de rendre claire les multiples attaques :

Les politiques débarquent avec leurs solutions toutes faites :

Les premières théories du complot émergent également :

Sous le coup de 13 heures, on apprend qu’une explosion aurait lieu à Porte de Bagnolet :

Finalement, il n’en est rien. Il s’agissait de simples pétards suite à un mariage.

Entre-temps, on apprendrait que l’âge des kamikazes serait entre 15 et 18 ans :

On entre à ce moment clairement dans la phase d’intérêt où tout le monde va essayer de surfer sur l’événement. On voit de plus en plus de rumeur et de manoeuvre mercantiles survenir. Par exemple, cette fausse information de mort terroriste surgit :

Fichier 19-11-15 11 02 50

En réalité, il s’agit d’une information d’un média brésilien.

Quand on demande de supprimer le tweet totalement fallacieux, la réponse est pour le moins éloquente :

Fichier 19-11-15 11 02 38

 

Une rumeur de course poursuite est également fausse :

Les appels au sang lancé vers minuit ont un grand succès :

On apprend également une chose incroyable : l’un des comptes les plus actifs et organisés pour la recherche de personne est géré par une fille… de 15 ans !

Un avion d’Air France est évacué suite au tweet suivant :

Fichier 19-11-15 11 08 23

Vers 16 heures, l’information selon laquelle les terroristes auraient une forte connexion avec la Belgique sort :

Des hommes sont même arrêtés :

On apprend également qu’un des assaillants aurait pu entrer dans le stade de France avec sa veste explosive :

Entre-temps, une photographie des urgences a filtré sur les réseaux sociaux et montre l’ampleur de l’événement :

À 17 heures, on apprend qu’un Français a été arrêté en possession d’une arme dans un aéroport :

Vers 20 heures, c’est la deuxième fausse alerte va venir :

Des confirmations se feraient ainsi apparaître :

D’autres jouent sur la rumeur pour appuyer sur leur propre rumeur :

Évidemment, la police est dès lors sur le pied de guerre :

Et finalement, tout cela n’est qu’un beau fake :

Tout comme pour Saint-Mande :

À peine ces rumeurs refermées qu’une attaque à l’hôtel Pullman prend la place sur Twitter :

Dans le même temps, une autre rumeur fait état de coups de feu du côté de la Tour Eiffel ce qui est également faux :

En réalité, les deux événements sont connectés :

Juste que contrairement aux rumeurs, il n’y a pas deux de détonations :

En réalité, ce fut un beau canular :

Cela clot ainsi la journée de samedi. Le lendemain commence avec l’apparition de la vidéo suivante :

La matinée est plutôt calme sur Twitter. Il faut attendre 18 heures pour que la police nationale publie le portrait d’une personne en fuite qui aurait participé aux attentats :

Cela s’active ensuite :

Il y aurait eu des fusillades du côté de la Place de la République :


Mouvement de panique devant le bar Le CarillonWeb Zapping

Finalement, il n’y a rien eu à part un mouvement de foule :

Ce qui laissera pas mal de dégâts :

Le lendemain, nous apprenons qu’une opération est menée à Molenbeek

Pour celle-ci, peu d’images filtrent et seul le message de la police émerge :

Tandis qu’une énième fausse alerte est menée en Lorraine :

On assiste également aux premières théories du complot :

Mais aussi ici : http://rutube.ru/video/cf49b6bbdee7ca15c3e3a481a1c3a630/

Dans l’ensemble, ce lundi est bien calme. Le mardi commence de façon tonitruante puisque la Belgique augmente son niveau d’attentat à 3 et annule le match amical entre la Belgique et l’Espagne :

Le reste de la journée fut très calme à nouveau sur Twitter jusqu’à ce qu’une alerte surgisse au match de l’Allemagne :

On apprendra par la suite que tout cela était faux. Journée bien calme donc. Le lendemain, par contre, Twitter est en ébullition depuis les premières heures :

Des fausses informations surgissent toujours :

L’assaut finit et donne ses premiers bilans :

Et c’est pour un bilan assez inattendu que Twitter va s’enflammer :

Créant une vague d’émotion et de blagues :

On ne sait pas si les principales personnes recherchées sont parmi les morts ou pas. Dans le même temps, l’État Islamique sort son magazine avec la une sur les attentats :

Le lendemain, on apprend enfin après fouilles et examen que l’organisateur des attentats est bien mort dans l’attaque :

Ceci clôt normalement les attentats de Paris. Plusieurs jours d’effroi, de tueries, de rumeurs, de complots et de fausses alertes. Il est maintenant temps de faire les bilans et de tenir les enseignements de cet événement. Rendez-vous très bientôt.