Social media : destruction d’image préconçue

Durée : une demi-journée

Public idéal : décideurs, équipe social media

Au programme :

1. Les principaux changements du Web

a. D’une communication verticale à horizontale

b. La place du Web 2.0

c. L’e-réputation

d. Les employés comme facteurs de crise

e. Les égéries éphémères

f. La multiplication des publics

g. Le consommateur, un media à part entière

h. La justice du Web

i. Community manager, ce nouveau métier

2.    Les 7 péchés capitaux des réseaux sociaux

Ce chapitre consiste à identifier les 7 croyances qui circulent la plupart du temps sur les réseaux sociaux et à démontrer que ceux-ci sont (partiellement) fausses.

a.    On touche l’entièreté de son audience
b.    Les réseaux sociaux sont gratuits
c.    Les réseaux sociaux remplacent désormais les médias traditionnels
d.    On peut mesurer facilement le succès de ses campagnes grâce aux métrics disponibles.
e.    Les nombreuses études sur les réseaux sociaux nous permettent de mieux comprendre les aspects opérationnels efficients.
f.     Les nouveaux influenceurs du Web.
g.    Un commentaire négatif implique une mauvaise e-réputation.

3.    Revue des principaux réseaux sociaux et leurs vrais forces

Ce chapitre consiste à donner les principales utilisations des différents réseaux sociaux (force/faiblesse)

a.    Facebook
b.    Twitter
c.    Linkedin
d.    YouTube
e.    Google +
f.     Instagram
g.    Pinterest
h.    Yammer : le réseau social interne

4.    Aller plus loin

Consiste à donner l’état d’esprit qu’il faut déployer dans une stratégie social media et les façons dont il est possible de déployer les valeurs de marques sur les réseaux sociaux.

a.    La théorie du marqueur temporel
b.    Être social : un état d’esprit
c.    Savoir quel est son public pour adapter sa communication. Inclus un audit des followers si le compte dispose de – de 6000 followers.
d.    Abandonner la « To Do list » pour une « to do not list »
e.    Gérer la saisonnalité pour s’inscrire dans le contexte des consommateurs. Le newsjacking.
f.     La veille : dispositif indispensable pour comprendre son écosystème.
g.    L’artefact de communication

h. La simplicité comme sacro-sainte loi.