Tefal

Publicis a publié une série de 3 publicités pour la marque Tefal sur un blog de marketing & publicité. C’est un tweet qui commence la charge non pas pour exprimer son mécontentement, mais pour prévenir d’un bad buzz potentiel :

https://twitter.com/#!/kyn/status/552389263166554112

Le 3e tweet qui sera lancé nous montre un monde parallèle, les Russes étaient les premiers à partager les visuels de la campagne et déclarait : « la campagne est remarquable pour visuels assez amusants dans lesquelles vêtements attaquent son hôte. Le slogan de la campagne dit — respecter leurs vêtements. L’approche originale et l’utilisation appropriée de l’humour aident cette campagne se démarquer parmi les millions de promesses publicitaires ennuyeuses et insignifiantes. C’est Super ! » 

C’est au 4e que la mèche est lancée via ce tweet de @Adstime :

https://twitter.com/adtimes/status/552403727555235842

Autre mèche bien plus grande, celle de CaptainMarv, » allié féministe » :

https://twitter.com/captainmarv/status/552429334435467264

Le premier article sur Mediapart sera écrit par Patric Jean, militant féministe, qui avait déjà annoncé la couleur sur Twitter :

https://twitter.com/patricjean/status/552418921811550208

Les chiennes de garde appelleront aussi à porter plainte :

https://twitter.com/ChiennesdeGarde/status/552465945625903104

Publicis déclarera que cette publicité n’a jamais été validée par Tefal et que c’était une simple stagiaire de l’agence qui l’avait mis en ligne par erreur.

Enseignements :

  • Les crises de féministes deviennent un marché à visibilité pour certaines associations et blogueurs. Alors que ces publicités auraient pu rester dans le hangar d’un blog à publicité et les 10 vues que cela apporte, ils ont mis en lumière celles-ci.

Plus d’analyse ici 

Caractéristiques

Marque Tefal
Origine Partenaires
Secteur d'activité Bien de grande consommation
Print Friendly, PDF & Email