Monoprix (3)

Une affiche présente au Monoprix de Reims crée la stupeur :

Monoprix

Une première internaute lance un tweet :

https://twitter.com/Nanouchka_/status/486504277641539584

Comme d’habitude, sans preuve physique du forfait ( et avec seulement 344 followers) , cela ne prend pas du tout. Avec un peu plus de followers et surtout une image, cela prend beaucoup mieux :

https://twitter.com/MisterCHCH/status/486570638476607488

C’est surtout également la machine médiatique qui s’est mise en marche en plein été, puisque Rue89 , le Nouvel Obs et d’autres médias en feront l’écho. La marque s’excusera uniquement que le lendemain, sans doute le temps de mener l’enquête interne :

« Nous partageons votre indignation et ne pouvons tolérer de telles communications. Cette affiche a immédiatement été retirée”.

Enseignements:

  • Une nouvelle preuve que le bad buzz a besoin de sa preuve publique. Il faut une image ou une vidéo du forfait sans quoi le coefficient de viralité est très amoindri.
  • La difficulté de la communication interne lors d’un bad buzz est à nouveau prouvée.

Caractéristiques

Marque Monoprix
Origine Service communication
Secteur d'activité Retail
Print Friendly, PDF & Email