Hediard

La marque Hedlard reçoit le commentaire d’un twittos à propos des souris sur certains de ses produits :

Hediard

L’effet « bad buzz » est absolument recherché par l’auteur du tweet puisque celui-ci a relancé le tweet plusieurs fois :

Hediard dénonciation

Ce qui est intéressant est que les médias n’embrayeront sur le tweet qu’en début décembre.

La marque tweetera : « Une société spécialisée est immédiatement intervenue pour régler le problème.    » avant de rappeler son souci d’exigence :

https://twitter.com/hediardparis/status/538760899688136704

L’affaire tombe mal puisque l’ex-PDG de Hadlard, Sergueï Pougatchev est recherché par Interpol pour détournement de fonds et escroquerie à grande échelle.  Ce bad buzz offre une fenêtre aux médias pour évoquer l’histoire. Cette collusion explique-t-elle la réaction tardive des médias ?

Enseignements:

  • De plus en plus de Twittos sont également à la recherche d’une visibilité éphémère. Pour ce faire, le bad buzz est un moyen rapide et efficace.
  • Les médias peuvent réagir avec un temps de délai supérieur à celui des réseaux sociaux. Il aura fallu presque une semaine pour que ceux-ci réagissent !

Caractéristiques

Marque Hediard
Origine Service marketing
Secteur d'activité Bien alimentaire
Print Friendly, PDF & Email