Castorama

Stupeur sur le site de Castorama lorsqu’on découvre que les requêtes les plus souvent tapées sont automatiquement fournies par le site aux autres internautes. Très rapidement, des plaisantins vont alors faire des jeux de mots avec les ustensiles de jardin.

Certaines blagues seront quand même assez caustiques. 

L’ensemble fit rapidement le buzz sur Twitter et les autres réseaux sociaux.

Avec la fermeture de son site, le bad buzz de Castorama.fr a dû lui coûter près de 200.000 euros. Assurément l’un des bad buzz les plus chers de l’année 2016 !

Enseignement :

Un petit détail peut faire une grosse différence.

Caractéristique de la crise 2.0

Marque Castorama
Origine Service marketing
Secteur d'activité Retail
Lieu de mécontentement Facebook/twitter
Lieu d'où survient la crise Site Web
Date Juin-16
Niveau de la crise 3
Typologie Fonctionnelle
Valeurs Critiques