Mémoire des crises 2.0 : 2017 (Juin)

Print Friendly, PDF & Email

Petit mois de juin avec beaucoup de micro-crisounettes sans trop d’importance. A vrai dire, certaines ne devraient même pas figurer dans cette catégorie, mais c’est le lot du processus méthodologique mis en place !

47. Orangina

 

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Orangina a déclenché un bad buzz intentionnel en lançant la première boisson à l’envers.

« Aujourd’hui, pour émerger sur les réseaux sociaux, il faut savoir surprendre et s’adapter aux codes et au langage des internautes. Orangina est une marque qui a toujours surpris dans sa communication, nous cherchons toujours à aller plus loin. Après l’idée complètement folle de retourner nos canettes, nous avons réfléchi avec notre agence à une opération secouée, basée sur une simple question que les internautes se posent réellement : « a-t-on la tête à l’envers au Pôle Sud ? ». Je vous laisse méditer… »

Enseignement :

Décrit comme un bad buzz dans l’article et donc repris, on en est pourtant très loin.

48. Gifi

 

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Gifi a réalisé une publicité polémique avec l’ancienne star de la téléréalité, Loana. Le but était qu’elle rejoue avec Benjamin Castaldi la fameuse scène de la piscine. Gifi va alors être taxé de grossophobie par un internaute :

Enseignement :

Une crisounette

49. Carrefour

 

Lieu d’où survient la crise : Facebook

Lieu de mécontentement : Twitter / Facebook

Niveau de crise : 1

Un journaliste a filmé les réfrigérateurs d’un Carrefour city :

13 Millions de vues et de nombreux commentaires sur Facebookplus tard, Carrefour répondra sur Twitter :

« Bonjour, les frigos sont tombés en panne cette nuit. Le magasin a été fermé dans la matinée pour procéder aux réparations nécessaires. Sachez que nous prenons cet incident au sérieux et qu’il n’est absolument pas représentatif de la qualité de service que nous proposons.

 

« Enseignement :

Tout peut être filmé. Et la preuve physique est généralement indubitable.

50. Renault

 

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Le « Twingo Nail Polish », un vernis à ongles disponible en 4 couleurs assorties à la Twingo qui permet « également de retoucher les rayures », n’a pas vraiment fait l’unanimité auprès des clients

L’initiative genrée a immédiatement fait réagir sur les réseaux sociaux, même si le volume n’était pas au rendez-vous, la presse l’était bien, rapportant les commentaires.

Enseignement :

Encore une initiative genrée

52. Ihecs

 

Lieu d’où survient la crise : Facebook

Lieu de mécontentement : Twitter / Facebook

Niveau de crise : 1

Un prof invité de l’IHECS, une école de communication à Bruxelles a suscité la polémique en raison de propos racistes :
L’amie rwandaise, quand elle marche, elle a l’élégance d’une génisse. (…) Pour faire l’amour, c’était aussi très différent. Et ça je trouve que ça devrait être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO : la façon de faire jouir les femmes au Rwanda, parce que c’est quand même important, l’UNESCO, qu’est-ce qu’il fout pour améliorer la condition humaine. Et donc, (…) vous devez titiller le clitoris, et pour que ça soit efficace, il faut bien tirer ! ».
Le Collectif Mémoire Coloniale & Lutte contre les Discriminations a alors réagi vivement via Facebook. L’Ihecs de son côté se décharge de ses responsabilités, disant qu’il ne s’agit que d’un prof invité et que certains propos sont véridiques.
Enseignement :
Tout peut être filmé ou enregistré.

53. Kinepolis

 

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Pour la diffusion au Kinepolis de Wonderwoman, le complexe de cinéma a décidé de proposer un ensemble de goodies aux spectateurs. Ceux-ci sont diablement stéréotypés ce qui fera réagir de nombreuses personnes sur Twitter et déclenchant un article de presse.
Enseignement :
Crise de sexisme.