Uber vs Taxi : le lobby des taxis déploie des armes très louches sur Twitter

Si vous êtes un habitué du blog, vous savez qu’il s’agit d’une saga que je suis avec délectation puisqu’il y a une véritable bataille d’influence en cours. Dans les épisodes précédents, j’avais réalisé un bilan complet du lobbying sur les réseaux sociaux, et j’avais décrypté la campagne #LaissezNousTravailler d’Uber. Très récemment, je suis tombé sur une tactique assez discutable parmi les anti-Uber. Et pour cause puisqu’il s’agit d’une technique directement piquée à l’État islamique dans sa propagande sur le réseau social à l’oiseau bleu. Je n’ai trouvé que deux cas jusqu’à présent, mais il y a fort à parier que d’autres sévissent dans la nature. Petit décryptage !

Au commencement une technique déjà observée chez l’État islamique

La technique est bien connue par les propagandistes de l’État islamique. Sur Twitter, il est possible de changer son pseudonyme/alias tout en gardant l’ensemble de ses followers, following et j’aime. La seule chose que l’on perd est ses tweets. La manœuvre est illimitée et très facile à réaliser. Il suffit d’aller dans préférence, compte et de changer son pseudo : et voilà !

Cela permet aux propagandistes de l’état islamique de tweeter la propagande, mais de le supprimer avant de subir la censure de Twitter qui met à plat leur compte.  J’ai trouvé ce type de technique auprès de deux comptes anti-Uber. J’ai observé ceux-ci durant de longues semaines. Au moment où l’on se croise pour la première fois, la personne est journaliste économique dans les tribunes du Web, puis compte officiel du MediaPart Fan Club. On voit bien la similarité entre le nombre d’abonnés et l’évolution petit à petit.

Le deuxième compte est un peu plus grand en termes d’audience. On remarque pour certains le nombre très faible de tweets du compte.  De simple quidam avec pseudo, je le vois petit à petit devenir juriste, puis même médecin avec le temps :

Pour son passage en tant que médecin, chirurgien, il va jusqu’à pousser la logique très loin :

À noter que Touizane est le seul pseudo qui fut utilisé à la fois par les deux comptes, ce qui peut indiquer que l’on a affaire à une seule et même personne.

En creusant dans les historiques des tweets autour de ces comptes, nous avons la preuve que tous ces comptes ont disparu :

Que font ces comptes ?

Nul besoin de tourner autour du pot, les comptes font la plupart du temps de la propagande Anti-Uber :

Ils se font passer pour des personnes exerçant un métier qu’ils n’ont pas tout en propageant de fausses informations :

Dès que les comptes réapparaissent, ils se contentent de reposter toute la propagande précédente :

Dans quel but ?

Très curieusement, le plus gros des deux comptes dispose de nombreux journalistes dans ses abonnés. On retrouve ainsi :

  • You Martial, rédacteur en chef du service Économie à RTL
  • Fabienne Sintes, journaliste pour Radio France
  • Guillaume Daret, grand reporter à France 2
  • Donald Hebert, journaliste à l’Obs
  • Corrine Lepage, ancienne ministre de l’Environnement
  • Anne Laure Jumet, chef adjointe du service économie à Europe 1.
  • Nassira El Moaddem, journaliste à Bondyblog

La manoeuvre permet de s’insérer dans la timeline de ces journalistes tout en paraissant être un autre émetteur que celui pour lesquels les journalistes ont choisi de les follower.
Les cibles et supports sont également assez clairs puisqu’on observe de l’activité autour principalement de deux personnes : Jacques Rapoport, le médiateur du conflit VTC et le député Grandguillaume, qui vient de rédiger la loi sur les VTC en 2016.

À cet univers, on peut rajouter Simonnet2, plus communément appelée Simonnet Danielle, complètement protaxis et anti-Uber. En prenant les comptes que je retrouvais dans mon enquête, je suis arrivé à circonscrire l’univers en termes de followers est plutôt le suivant :

On y retrouve des communautés normales (rose) tandis que la communauté verte/ocre est celle où se joue les « dirty things », avec les dernières identités de mes deux comptes aux techniques douteuses : Dreeft2 (maintenant Boufiz06) et AlphaTaxisParis. Ah oui, je ne vous l’avais pas dit ? Le fameux chirurgien semble avoir fixé sa dernière identité :

Et pour une énième identité, il semble depuis décembre s’être parfaitement assagi :

Au passage, ils ont oublié de reprendre leur ancien nom vu que dans toute la liste des taxis, il manque essentiellement une personne :

Et que les traces ne mentent pas :

Voici maintenant 3 mois que le compte s’est stabilisé, ce qui me fait penser que cela pourrait bien être eux. J’ai déjà vu de nombreux chevaux de troie, mais une entité entière qui change son compte officiel suivi par de nombreux journalistes pour aller mener une opération et revenir à leur identité originelle comme si de rien n’était, cela dépasse tout ce qu’on peut imaginer. On imaginait l’armée de lobbying du côté d’Uber. Force est de constater que les taxis ont également leurs techniques très douteuses. En tout cas, cette lutte de Public Affairs sur les réseaux sociaux est passionnante, et il n’est pas dit qu’un autre article sur le sujet ne sortira pas dans un futur proche !