Les mémoires des crises 2.0 : 2016 (Mai)

Print Friendly, PDF & Email

Ce mois de mai sera très sexiste dans ses bad buzz. Il fut également assez intensif en termes de nombre de cas. Petites illustrations. 
36. Calvin Klein

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter/Blog
Niveau de crise : 1

La marque Calvin Klein va se faire alpaguer sur Twitter en raison de publicités jugées particulièrement sexistes. Par ailleurs, le jeune âge des mannequins et les poses seront également pointés du doigt. Aux États-Unis, l’ensemble suscitera une grosse polémique et la campagne sera accusée de faire le jeu des pervers.

 

Voici les différents visuels :


La marque maintiendra bien entendu sa campagne.

Enseignement :

  • Le sexisme fait toujours vendre.

37. Instagram

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook/Blog
Niveau de crise : 1

Comme d’habitude, lors d’un changement de logo, une marque se fait railler sur les réseaux sociaux. Instagram n’échappe pas à la règle. La simplicité du logo et le côté dégradé feront rire la plupart des internautes sur à peu près tous les réseaux sociaux.

Enseignement :

Aucun changement de logo n’aura lieu sans raillerie. Cela passera tranquillement.

38. Limoges opéra Rock

Lieu d’où survient la crise : YouTube

Lieu de mécontentement : Twitter/YouTube
Niveau de crise : 1

Sur Twitter, c’est une initiative de la ville de Limoge pour assurer sa promotion qui suscite des commentaires particulièrement négatifs.

Interrogé par France Bleu qui relaie la critique, Ludovic Guinot dira : « Sur 25 titres, on trouve quand même dommage d’être jugés sur ce seul clip. C’est violent et cela fait du mal à l’équipe »

Enseignement :

Cas typique où on se demande pourquoi un journaliste en fait un article.

39. Les Girondins de Bordeaux

Lieu d’où survient la crise : YouTube

Lieu de mécontentement : Twitter/YouTube
Niveau de crise : 1

Le nouveau maillot des Girondins de Bordeaux va susciter l’hilarité en raison de ses couleurs plutôt spéciales.

Le maillot sera critiqué en France sur les réseaux sociaux et la presse étrangère. Sud-Ouest titrera ainsi « le nouveau maillot des Girondins de Bordeaux fait un bad buzz… mondial ».

Enseignements :

  • Cas classique qui arrive chaque année avec plusieurs maillots d’équipe. On se souvient aussi de l’équipe de cyclisme avec des organes féminins. Fallait-il pour autant en faire un article ?

40. Le Soir

Lieu d’où survient la crise : Facebook

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook/Blog
Niveau de crise : 1

Suite à l’attentat du Caire, une journaliste free-lance pour Le Soir publie un post Facebook à charge.

Selon Le Soir, le journal demandait un papier qui couvrait les points suivants :

« 1. Réactions en Égypte, y compris tristesse à l’aéroport, etc. 2. Est-ce qu’Egyptair a des procédures de sécurité particulières, des agents de sécurité à bord, etc. ? »

Constatant que la correspondante était la seule à ne pas avoir remis de papier sur la situation, Le Soir la congédie. C’est alors que survient le post Facebook qui devient rapidement viral et déchaîne les médias du monde entier.

Enseignement :

  • Très difficile de placer la vérité dans un conflit de ce genre. Qui a raison ? Qui a tort ?
  • Je me souviens très bien du cas et la première personne qui avait communiqué était Ricardo Gutierrez. J’avais pensé alors qu’il avait été « porte-voix » du journal, ce qui n’était pas le cas. En réalité, ça amène comme enseignement qu’un média n’a pas forcément une culture de communication proactive dans une situation de crise, dans la mesure où dans n’importe quelle organisation d’un autre secteur, un communiqué de presse aurait été établi avant une personne tierce.

41. Sudpresse

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook
Niveau de crise : 1

Vives polémiques lorsque le groupe de presse Sudpresse a publié une carte des musulmans, commune par commune.

Alpagué à la fois sur Twitter et sur Facebook, le groupe Sudpresse va se défendre de manière assez fébrile.

Enseignement :

Que l’on parle de moi en positif ou en négatif, du moment que cela clique et fasse vendre.

42. Shanghai Leishang

Lieu d’où survient la crise : YouTube

Lieu de mécontentement : Twitter/Blog
Niveau de crise : 1

Une publicité chinoise va faire son chemin jusqu’en occident. En cause, une femme chinoise pousse un homme de couleur noire dans une machine à laver. Après cela, il revient en Asiatique de couleur claire. La vidéo ouvertement raciste n’a pas fait de remous en Chine, au contraire des États-Unis où la contestation démarrera.

Enseignement : 

Encore une preuve que le facteur culturel est important dans les crises 2.0.

43. Aloha Fitness

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter/Blog
Niveau de crise : 1

Une publicité pour Aloha Fitness va susciter la polémique, car elle est jugée sexiste et « grossophobe ».

En proie à des attaques sur Twitter et Facebook, le gérant parlera « d’une polémique totalement exagérée » face à une publicité qu’il juge marrante et en aucun cas discriminante. « On ne peut pas plaire à tout le monde, les gens vivent de polémique » déclarera-t-il à l’Huffington Post. Il ne retirera pas la publicité, mais celle-ci fit son chemin jusqu’à la ministre du Droit des Femmes.

Leur réponse sera alpaguée par les féministes :

Enseignement : 

  • Cas typique de publicité sexiste.

44. TF1

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter
Niveau de crise : 1

Un dispositif social media de TF1 va tourner au fiasco. Pendant le match France-Cameroun, l’initiative YollandeCommente

Les blagues seront particulièrement mauvaises. Petits exemples :

  • « Il a pas trouvé la clé Deschamps… »
  • « Si Paul Pogba est trop bas, il faut prendre Paul Poghaut »
  • « Gignac, je l’appelle ‘’Tape autour’’, mais bon, parfois ça rentre »
  • « On ne peut pas dire que Manu ‘’Paillette’’ »

En dehors de l’opération, le compte de Yollande va également être remis en cause.

Enseignement :

  • Il y a toujours des campagnes dont on se demande comment elles ont pu être validées.