Les mémoires des crises 2.0 : 2016 (Juillet)

Print Friendly, PDF & Email

Microarticle pour ce mois de juillet 2016 puisqu’il n’y a eu pendant toute cette période que 2 crises 2.0… Comme quoi, on peut avoir eu le mois le plus prolifique en juin et descendre très bas le mois d’après ! Possible influence des attentats pour expliquer ce faible taux.

61. Le grand Balcon

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Facebook
Niveau de crise : 1

Suite aux attentats de Nice, l’établissement Le Grand Balcon va être dans la tourmente. La raison ? L’établissement aurait fermé ses portes aux personnes voulant se réfugier. En réalité, la police leur a expressément demandé de garder portes closes pour des raisons de sécurité…

Le restaurant répondra sur Facebook :

« Chers français et surtout chers niçois,

Je n’arrête pas d’avoir des menaces téléphoniques anonymes et je vais vous dire vraiment ce qui s’est passé ce soir-là. Le 14 juillet soir, nous étions dans l’horreur et nous avons fait rentrer un maximum de personnes jusqu’au moment où un homme devant l’atrocité de ce qu’il avait vécu a perdu tout contrôle dans le restaurant et s’en ai pris physiquement aux clients. Seule l’intervention du GIGN a mis fin à ces attaques et la police nous a formellement demandé de ne plus ouvrir la porte. Et c’est à ce moment-là que les 4 jeunes filles n’ont pas compris notre réaction, mais elles n’auraient pas été plus en sécurité à l’intérieur. Je regrette sincèrement de cette situation d’incompréhension.😢

Toutes mes pensées aux victimes Merci de faire passer la vraie histoire de cette soirée horrible »

Enseignement :

Cas devenu désormais très classique durant les attentats.

62.Monoprix

Lieu d’où survient la crise : Site Web

Lieu de mécontentement : Facebook
Niveau de crise : 1

A l’occasion du buzz autour de Pokemon Go, Monoprix a voulu faire une opération spéciale en offrant des kits PokemonGo. Le tout étant décliné autour de #PokemonOP. Le magasin mettait à disposition un kit du dresseur à l’intérieur duquel se trouvaient: une barre énergétique, un brumisateur, une crème solaire, des pansements et une batterie pour smartphone. Seulement, ils n’avaient pas prévu du tout le succès de l’opération, et l’ensemble de leur kit partit en moins de 15 minutes laissant bon nombre de mécontents.

Enseignement :

Toujours prévoir du surplus.