Compilations des pires opérations de RP 2.0 des dernières années

Print Friendly, PDF & Email

Aujourd’hui, le monde du journalisme français vient de vivre de nombreux attentats aux cocktails « melon-tov » de Greenpeace. L’occasion était donc belle pour faire un récapitulatif des pires opérations de communication RP francophones des dernières années. Focus sur ce que le génie des agences a fait de mieux.

Nescafé et son idée du siècle : faire réveiller tes potes à 4h30 du matin

Le premier vrai flop de campagne auquel j’ai assisté est celui de Nescafé. Les génies de leur agence se sont dit qu’une campagne où il est possible de réveiller la personne que l’on souhaite grâce à une application serait adéquate pour faire parler d’eux.  Au final, la retombée fut toute autre avec des mécontentements diffusés sur des blogs et sur Twitter.

Marque un Bonpoint : gagne un lapin en goodie bag

En octobre 2014, la marque Bonpoint organise une soirée RP sur le thème des animaux. La démarche était déjà limite dans la mesure où des panthères et autres animaux exotiques étaient présents. Mais ce qui a le plus choqué est l’organisation d’un concours de fin où l’on peut gagner un lapin ou un hamster en goodie bag.

Bad Buzz Bonpoint

Parc Astérix : tu es mort. Haha je rigole. C’était drôle, non ?

Dans la même année, c’est au tour du Parc Astérix de faire un faux pas communicationnel avec une idée Einsteinienne : envoyer à des blogueurs leur propre faire part de décès ainsi qu’une vidéo pour faire la promotion de sa nouvelle attraction spéciale pour Halloween.

1Robe.fr : la blogueuse mode sponsorisée qui doit payer ses frais de douane et qui apprend qu’elle est trop grosse

Une blogueuse reçoit une demande de partenariat de la marque 1robe.FR. En échange d’un article sponsorisé, celle-ci pourra recevoir la robe de son choix. Celui-ci fait, il se trouve que la robe en question est bloquée à la douane et elle doit payer 39,40 euros. Lorsque, finalement, la blogueuse reçoit sa robe, elle se rend compte qu’il ne s’agit ni de la bonne robe ni des bonnes mensurations.

Dans le microcosme des blogs féminins, l’information circule très vite et d’autres blogueuses racontent leurs mésaventures, ce qui va au final se solder par une avalanche d’articles négatifs.

Samsung : le Molitor for all aux frais de la princesse pour 10 clics

Le 15 septembre, Samsung organisait un gigantesque événement sous le hashtag #NewEdgeNight. Au programme, de nombreux peoples et influenceurs des réseaux sociaux autour de la célèbre piscine du Molitor. Seulement, la marque va utiliser des égéries via tweets sponsorisés ce qui va emmener de nombreuses critiques, d’autant que le résultat n’était pas vraiment au rendez-vous :

La spontanéité laissait aussi vachement à désirer :

Tous avait la même photographie dans leur tweet:

ET VIVE SAMSUNG… depuis mon iPhone

Wiko : envoyons des coqs à toutes les rédactions du pays

Sans une once d’éthique, la marque de smartphone low cost Wiko va utiliser des poulets pour faire sa communication :

Capture d’ecran 2015-12-28 à 14.55.05Capture d’ecran 2015-12-28 à 14.54.46

Ils ont fait parvenir ces cages à toutes les rédactions de Paris pour faire sa publicité au moment de la coupe du monde de Rugby. Face aux nombreuses critiques, le constructeur de Smartphone a dit avoir fait cela en collaboration avec Animalerie.club et qu’il n’y avait aucun problème sanitaire ou éthique.

Ibis : on est tellement spontané qu’on a tous pris le même selfie

Pour le match de bleus, Accor a réuni des « influenceurs » dans un Ibis pour leur permettre de suivre le match ensemble. Jusque là, pas de problème. Sauf que l’opération RP était tellement cousue de fil blanc qu’ils ont tous pris la même photo en ajoutant de l’engagement.

FullSizeRender-5FullSizeRender-3

Subtilement, on va alors opérer une ruse : on va mettre une version en noire et blanc et une en couleur. Personne ne verra la supercherie.
FullSizeRender-1FullSizeRender

Tiens, mais allons voir le fameux retweet de la première image.
FullSizeRender-4

Qui est donc Mélissa Lévine ? Ah oui.

FullSizeRender-2

Ponctuons désormais la soirée. Tout le monde n’y verra que du feu.

IMG_1046

Greenpeace : l’attentat aux jus de fruits

Greenpeace envoie vendredi des « jus de pesticides » par voie de courtiers aux rédactions du pays. Sur les jus, une mention « à ne pas consommer ». La plupart des rédactions gardent le jus dans leur bureau et partent en week-end. Au retour, la surprise est grande puisque la plupart des jus ont explosé complètement. Des photos valent mieux que tout :

 

C’est tour pour le moment ! Je suis certain que vous en avez d’autres. N’hésitez pas à nous les partager !