Mémoires des crises 2.0 : 2016 (Février)

Print Friendly, PDF & Email

Le volume de crise ne s’est pas calmé en ce mois de février ! Au programme, de multiples crisounettes avec de belles boulettes et des crises spontanées.

10. Starbucks

Starbucks_logo_2011

Lieu d’où survient la crise : Site Web,

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook
Niveau de crise : 2

Grosse polémique pour Starbucks qui subit de plein fouet en Europe un « fait divers » en Arabie Saoudite. En cause, un des cafés de la marque serait interdit aux femmes. La chose est dénoncée par un compte créé pour l’occasion :

L’initiative aura un grand écho dans la presse occidentale, ce qui va mener à de vives révoltes contre l’enseigne américaine et même à une opération de boycott.

Par la suite, une journaliste vivant sur place et spécialiste du pays va tempérer les propos en disant que justement l’accès interdit aux femmes était du à une rénovation du café pour correspondre à la loi local de séparation des espaces entre genres. Elle a donc déclaré que le café était bien accessible aux femmes.

Enseignement :

  • Il n’y a plus de séparation des publics. La situation est généralisée. Un acte se déroulant en Arabie Saoudite peut rejaillir en occident.

 

11. LHL Astma

Lieu d’où survient la crise : Offline,

Lieu de mécontentement : Facebook
Niveau de crise : 1

LHL Astma, une association norvégienne qui lutte contre les maladies du cœur et des poumons a voulu choquer sur les peluches des enfants et ses dangers. Pour ce faire, ils ont utilisé des visuels comportant des peluches évoquant Kadhafi, Kim Jong Il, ou Hitler.

des-peluches-qui-font-scandale

Les réactions sur la page Facebook n’ont pas manqué.

Enseignements :

  • Les ONG sont en recherche constante de « Bad buzz » spontané dans le but d’avoir une once de visibilité.

12. Stop Djihadisme

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter
Niveau de crise : 1

Le compte Stop Djihadisme tweete maladroitement le message suivant :

Capture d’ecran 2016-03-03 à 12.10.59

Le tout est tellement loufoque que cela fera le tour du Web en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire.

Enseignement :

  • Toujours se relire. Et surtout ne pas utiliser de solutions automatiques, car le CM a mis extrêmement longtemps à se rendre compte du flot de messages.

 

13. Apple

Lieu d’où survient la crise : Twitter,

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook
Niveau de crise : 1

À l’occasion du Superbowl, le PDG d’Apple prend une photographie pour le moins flou avec son iPhone.

tim-cook-blurry-photos

Les internautes vont alors railler le dirigeant, ce qui amusera particulièrement de nombreux médias.

Enseignements :

  • Crisounette, quand tu nous tiens.

 

14. PSG

Lieu d’où survient la crise : Périscope,

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook
Niveau de crise : 2

Dans une session de Périscope, le joueur de foot professionnel du Paris Saint-Germain, Serge Aurier, va complètement se lâcher. La séance était très peu suivie, mais des internautes de Jeux Video.Com vont faire connaître la chose, tandis qu’un des utilisateurs a tout enregistré et se demande s’il doit diffuser.

question

Il poste la vidéo :

Dans celle-ci, il traite notamment son entraîneur de « fiotte ». Il n’en fallait pas plus pour que cela fasse le tour de tous les médias et condamne le joueur à une mise à l’écart.

Enseignements :

  • Première crise venant de Périscope.
  • Tout peut être vu et répercuté.

 

15. Maison Dandoy

Lieu d’où survient la crise : Offline,

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook/Blog
Niveau de crise : 2

Ce fut la polémique belge du mois. La Maison Dandoy a mis dans son magasin une série de visuels dont un particulièrement sexiste :

Dandoy

Ce visuel est vu par une femme qui le répercute sur Facebook qui n’est autre que la belle mère d’un social média manager bien connu de Bruxelles. La polémique est alors menée par 6 personnes. Petit à petit celles-ci vont alerter le premier média : la capitale. L’ensemble est bien montré dans ce graphique des tweets :

Visibrain Dandoy

Le problème, c’est que la Maison Dandoy fera la sourde oreille. D’abord sur Twitter :

Ensuite dans les médias, puisque le responsable dira que les gens se plaignant « n’ont rien compris à l’art ». Ce qui est reproché, est le fait que les autres visuels montrent bien la tête des hommes, mais pas celle de la femme. Cette succession de maladresse va faire que la polémique va enfler.

De nombreux politiques vont alors prendre position, et cela fera encore les plateaux TV.

Enseignement

  • Simplement faire amende honorable en déclarant comprendre la polémique, mais ne pas avoir eu cette intention, aurait suffit à éteindre ce qui avait tout d’une mini crisounette.

 

16. Michel et Augustin

Lieu d’où survient la crise : Site Web,

Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook/Blog
Niveau de crise : 2

L’association L214 est partie à l’assaut de la marque Michel et Augustin à l’aide d’un site et de la vidéo suivante :

 

Elle a également lancé une pétition :

Michel Et augustin copie

La vidéo ne comptabilisait que 7000 vues, mais Michel et Augustin a réagi à la vitesse de l’éclair : plus d’oeuf en batterie dès octobre 2016. Le tout dans une lettre claire, et agrémentée de la charte graphique de la marque, de plus signée par les dirigeants.

Enseignements :

  • Gestion de crise lvl 100. L’association n’a rien du venir et comptait sans doute se faire un peu de publicité sur Michel Augustin, de manière à mener le combat contre d’autres marques. C’est raté pour cet aspect, mais cela reste un succès, car Michel et Augustin est la quatrième entreprise à abandonner les œufs en batterie, après Monoprix, Novotel, et Colruyt.

 

17. Xirajas de San Luis

Lieu d’où survient la crise : Offline,

Lieu de mécontentement : Twitter
Niveau de crise : 1

Encore une belle crisounette que celle de Xirajas de San Luis qui a sûrement voulu se faire un coup de pub à faible coût.

Equipe Cycliste

Sur le maillot de l’équipe, on y voit des ovaires. Comment ne pas passer à ce cas de crise de 2014 ?

Enseignement :

  • Faux bad buzz.

 

18. France 3

France3

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter/Blog
Niveau de crise : 1

Énorme boulette du community manager de l’émission Plus Belle La Vie. La série qui montrait un viol conjugal a fait un sondage sur Twitter pour demander ce que le public en pensait.

PBLV

Les excuses seront au rendez-vous :

« Nous sommes désolés si nous avons heurté la sensibilité des followers avec 1 sondage à la formulation inappropriée. Le feuilleton donnera 1 réponse à travers l’intrigue mise en place avec des associations qui travaillent sur l’accompagnement de victimes de viols conjugaux (…) « Nous réitérons nos excuses aux téléspectateurs et à @France3tv pour ce sondage inapproprié et condamnable. »

Confirmé par la directrice de la communication de la chaîne :

 

Enseignement :

  • Certaines thématiques sont extrêmement difficiles et les sondages voulant être clivants sont presque à chaque fois une boulette.

Voilà pour ce mois de février ! À dans un mois pour la suite.