Campagne #LaissezLesTravailler d’Uber France : une mobilisation populaire ou un astroturfing ?

Souvenez-vous, je vous avais narré la situation au niveau lobbying entre Uber France et les taxis parisiens. Depuis, la situation semble très mauvaise pour Uber avec un gouvernement qui semble penché envers les taxis. Uber a donc décidé de manifester également en coupant hier son application et a appelé les citoyens à se mobiliser en leur faveur.

Mobilisation Uber

Désormais habitué à suivre cette bataille, j’avais fort envie de découvrir la situation sur le hashtag et si la mobilisation avait été au rendez-vous. Dans un premier temps, j’obtiens plus de 12 000 tweets, pour 10 091, ce qui est un très bon ratio, car cela montre qu’il n’y a pas de tentative « de faire mousser » via les retweets et autres mentions. Et la mobilisation est constante et a commencé vers le coup de 23 h :

LaissezLesTravailler

Maintenant, je décide de faire la cartographie et je trouve quelque chose de très bizarre :

Cartographie LaissezLesTravailler

Un nombre incalculable de petits points vient se nicher dans le graphe. Soit le signe d’une incroyable mobilisation de la population sans forcément des liens entre eux, soit le signe de l’utilisation de « robots » ou petits comptes. Je décide donc de regarder les comptes en question et je découvre une multitude de petits comptes en tout genre créés pour l’occasion :

Robot Uber France

Il y a déjà plus de 450 comptes qui viennent de se créer dans les 4 derniers jours. (Les statistiques de Twitter en bourse vont monter les gars)

En supprimant les gros comptes suivants…

Capture d’ecran 2016-02-10 à 13.31.20

… pour avoir une belle vue dans un graphe de distribution de points, voici la distribution des tweetos en followers :

Uber Follower

On voit un nombre incroyable de comptes avec 0 et 1 follower par rapport aux autres. Et pour cause, sur les 10 089 comptes, sachez que 6617 comptes ont moins de 100 followers. Voyons autrement pour que vous puissiez cerner la chose.

Nombre de followers Uber LaissezLesTravailler

Ça veut dire que 64 % des utilisateurs qui ont tweeté sur cette campagne avaient… moins de 100 followers ! Amusons-nous encore. 2980 qui ont participé à la campagne avait moins de 10 tweets à leur actif. 1958 avait entre 11 et 100 tweets. Cela montre encore une fois qu’il y a droit d’avoir une suspicion de tentative d’astroturfing.

EDIT : Du côté de chez Uber, on avance une explication plausible dans le sens où les appels à la mobilisation n’ont pas été lancé via les réseaux sociaux, mais par une campagne d’e-mailing. Celui-ci leur renvoyait un lien préconstruit avec uniquement le hashtag :

Emailing Uber

L’explication peut être plausible dans le sens où la courbe d’augmentation de volume de tweets correspond aux heures que m’a communiqué Uber France. De plus, le mail aurait été envoyé à pas moins de 1,5 millions d’utilisateurs Uber en France , ce qui proportionnellement augmenterait la plausibilité de la chose.

Capture d’ecran 2016-02-10 à 15.38.46

Conclusion

Parmi toutes les opérations de communication d’influence que j’ai pu voir comme :

C’est le premier où le taux de petits comptes est le plus énorme. Est-ce que cela veut dire qu’il y a manipulation ? Ou simplement beaucoup de gens qui prennent le temps de créer un compte juste pour l’occasion ? Cela montre une fois de plus toute la dangerosité de se fier à des indicateurs provenant de Twitter lorsqu’il s’agit de combat d’influence. Pour ma part, je suis dubitatif, mais je ne pourrais dire à 100 % que ce n’est pas une soudaine mobilisation populaire qui pour la première fois que j’observe ce genre de phénomène, arrive à mobiliser des gens totalement étrangers à Twitter. Les explications se tiennent et l’analyse à la main de certains comptes montrent en effet des comptes « dormants ». Pour la postérité, voici en tout cas les métadonnées des comptes Twitter.

Print Friendly, PDF & Email

COMMENTS

  • <cite class="fn">lucile</cite>

    Super intéressant. Perso ce qui me parait troublant sur la liste des comptes, ce sont les dates de création des comptes qui ne correspondent pas tous à la période de lancement de la campagne…
    Une agence ou organisation quelconque pourrait-elle avoir en stock tant de faux comptes et les activer de temps en temps (puis effacer les tweets précédents pour ne pas laisser de traces…) ?
    Cela dit on voit pas mal de comptes créés tôt le matin certains jours de la campagne, ce qui pourrait corroborer la thèse du trucage d’une partie des comptes pour amplifier la mobilisation réelle…mais impossible de vérifier avec certitude que ce ne sont pas les afficionados de Uber qui en sont les auteurs.
    Ce qui parait dingue aussi c’est le temps nécessaire qu’il faudrait pour activer tous ces comptes et poster les tweets simultanément (en tous cas sur une courte période), cela dit il doit y avoir des sous-traitants qui proposent ce genre de chose j’imagine ou des robots qui permettent de se multi-loguer et de multi-poster très rapidement…Ca me semble tout de même un gros effort en termes de budget réalisé de la part de l’entreprise autour de cette campagne mais c’est plausible eu égard des enjeux…
    Une autre manière de vérifier pourrait être de rechercher quelques pseudos au hasard pour voir s’ils ont été copiés sur d’autres sites dans une optique de réalisme…En tous cas ton analyse est passionnante et il me semble que l’on a pas fini de voir ce genre de cas et de les décortiquer pour déterminer quelles sont les vraies mobilisations vs les « fausses »…

Répondre à lucile Annuler la réponse