Mémoires des crises 2.0 : 2015 (Mai)

Print Friendly, PDF & Email

Nous sommes déjà fin octobre et je n’en suis qu’à Mai. Il est donc plus que temps que je reprenne les mémoires des crises 2.0 pour rattraper le temps perdu !

44. Biba
Biba-magazine-logo

Lieu d’où survient la crise : Site Web
Lieu de mécontentement : Facebook/Blog/Twitter
Niveau de crise : 1

Le magazine Biba a lancé un concours incroyable nommé « Ma petite pochette » en partenariat avec Little Market où il fallait envoyer des illustrations. Les gagnants auraient eu l’immense honneur d’avoir leur création diffusée avec une large visibilité et peut-être également la chance de gagner des bons d’achat pouvant aller jusqu’à 60 euros. Les réactions n’ont pas manqué sur Facebook, Twitter et également par blogs interposés. Notons notamment cette création de Laurel :

La marque a tenté de calmer les choses sur sa page Facebook :

« Bonjour à tous,
Nous tenons à nous excuser si le but du concours a été mal perçu.
BIBA a pour objectif de dénicher et de mettre en avant de jeunes créateurs. Nous avons de remarquables graphistes et illustrateurs qui travaillent pour le magazine. Mais 
nous voulons aussi donner un petit coup de pouce à de nouveaux talents et ainsi leur donner la possibilité d’émerger en valorisant leur travail sur nos produits et dans BIBA. Et comme ces valeurs nous tiennent particulièrement à cœur, BIBA offre une visibilité accrue aux gagnants en publiant leurs portraits dans le magazine et sur le web.
Non loin d’être un marchand de main d’œuvre gratuite, nous souhaitons être un vrai tremplin pour les créateurs de demain. »

Finalement, elle a du stopper le concours :

Bonjour à tous,
Au nom de BIBA je réagis à vos remarques sur notre concours avec A little Market.
Il est important pour moi, en tant que rédactrice en chef de Biba, de vous préciser un point primordial : nous n’avons jamais eu l’intention de faire trav
ailler les gens gratuitement avec ce concours. Notre volonté était sincèrement de donner à ceux qui le souhaitent l’opportunité d’exprimer leur talent, de saisir l’occasion -ce qui reste rare aujourd’hui- de se faire connaître. Et j’insiste : nous étions convaincus du bien-fondé de cette démarche.
Mais certaines remarques reçues nous ont montré que notre démarche n’a manifestement pas été comprise par tous. 
Dans ces conditions, nous avons pris la décision avec A Little Market d’annuler ce concours et nous nous en excusons auprès des nombreux participants déjà inscrits.
Très sincèrement,
Delphine Apiou

Enseignements :

  • Dans un contexte économique difficile, tout « concours » basé sur l’exploitation du travail d’autrui devient de plus en plus difficile. La mode du crowdsourcing est révolue.

45. Dr Martens

Lieu d’où survient la crise : Facebook
Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook
Niveau de crise : 1

Même cas de crise pour Dr Martens qui recherche un reporter gratuit en l’échange d’un accès aux backstage et de deux paires de Dr Martens + T Shirt + Goodies. Incroyable !

Capture d’ecran 2015-10-20 à 12.12.15

Les réactions seront vives et un article de blog, une lettre de motivation seront particulièrement partagés. L’enseigne partagera :

Suite aux quelques commentaires de protestation publiés en réponse à notre « annonce », nous tenons à préciser que l’expérience ici proposée ne constitue en aucun cas un contrat de travail, Dr. Martens disposant déjà d’une équipe de photographes, vidéastes professionnels pour couvrir l’événement. Ce concours est purement destiné à récompenser l’un de nos abonnés, qui se sent l’âme d’un reporter photographe amateur, et pourrait faire vivre le Festival Hellfest à toute la communauté Dr. Martens à travers ses photos et/ou vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux de la marque, en lui offrant des tickets et l’accès à un espace backstage d’un festival qui est sold-out depuis quelques mois. Par le biais de ce concours, Dr. Martens n’a aucune intention de flouer ou décrédibiliser la profession, avec laquelle nous avons déjà l’habitude de collaborer. En aucun cas notre intention était de dissimuler quelconque travail ou de s’approprier des droits des photos de notre invité sur le festival.

Enseignements :

  • Dans un contexte économique difficile, tout « concours » basé sur l’exploitation du travail d’autrui devient de plus en plus difficile. La mode du crowdsourcing est révolue.

46. Monoprix
monoprix2

Lieu d’où survient la crise : Twitter
Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook
Niveau de crise : 1

Monoprix va subir un bad buzz suite à la critique d’un de ses packagings « raciste » sur le chocolat :

Monoprix - packaging chocolat noir

Monoprix rajoutera : « Bonjour. Nous sommes en train de faire évoluer ce pack. Nous n’avions aucune intention de heurter. Toutes nos excuses. »

En réalité, sur les chocolats noirs il y a un logo fair-trade qui fait que l’on a mis en avant les paysans du pays alors que le chocolat blanc n’est pas fair-trade.

Enseignements :

  • Les gens cherchent la petite bête absolument partout.

47. Le Paris Saint-Germain
Paris-St-Germain logo

Lieu d’où survient la crise : Twitter
Lieu de mécontentement : Twitter
Niveau de crise : 1

Le Paris Saint-Germain va vivre un micro bad buzz en raison du fait que l’on ait trouvé des anciens tweets de ses joueurs insultants leur entraîneur :

PSG 3 PSG 4 PSG 5

Pour le cas spécifique de Mory Diaw, les tweets suivants ont été récupérés :

Joueur du PSG

La réponse du PSG est assez loufoque :

PSG

Enseignements :

  • Les traces numériques des joueurs de football devront toujours être auditées avant toute signature professionnelle.

48. Magnard

magnard_logo

Lieu d’où survient la crise : Twitter
Lieu de mécontentement : Twitter/Blog
Niveau de crise : 1

Au magasin, une maman découvre une version genrée d’un livre Magnard :

Magnard

Quand elle l’ouvre, elle y découvre une carte du monde particulièrement changée entre les deux versions :
Magnard garcon Magnard Fille

Magnard Fille2 Magnard Garcon 2

Celle-ci le raconte sur son blog ce qui crée une véritable polémique avec 75 000 partages Facebook et 1600 tweets.

Enseignements :

  • La thématique du genre est une vraie problématique actuelle pour toutes les marques.

49. Bonduelle

LOGO BONDUELLE HD-KV

Lieu d’où survient la crise : Twitter
Lieu de mécontentement : Twitter/Facebook/Blog
Niveau de crise : 1

On découvre qu’il y a des traces animales dans.. les légumes Bonduelle. Cela fera une polémique qu’Olivier Cimelière avait analysé avec Visibrain :

Les plaintes ont été menées par des petites communautés Vegan. Bonduelle a su répondre avec intelligence à la crise en faisant acte de transparence totale dès que les informations sont sorties.

Enseignements :

  • Réagir avec transparence que la polémique descend très rapidement.

Voici pour ce mois de mai qui fut somme toute assez calme.