Mémoire des crises 2.0 : 2013 (Août / Septembre)

Print Friendly, PDF & Email

27. Linkedin

                                          

Lieu d’où survient la crise : Site Web

Lieu de mécontentement : Twitter/ Blog

Niveau de crise : 1

Linkedin fait l’objet de vives critiques après avoir retiré une offre d’emploi de l’employeur Web TOPTAL parce que la jeune femme prise en photo,qui accompagnait la publicité, était jugée trop « séduisante » pour être effectivement une développeuse.

                                           

Le CEO de l’entreprise s’est alors exprimé : « “The fact of the matter is: members of the tech community (LinkedIn users) saw it as impossible that our female engineers could actually be engineers, and a leader of the tech community (LinkedIn) agreed with them. Unfortunately we’re banned from showing anything except 100%, all male software advertisements from now on and so, that’s what you’ll be getting. I’m disappointed both on a personal and professional level.”

Linkedin, de son côté, s’est retranchée derrière le fait que l’annonce a été retirée suite à des plaintes de la part de ses utilisateurs.

Enseignements:

  • Un réseau social peut faire l’objet de critique sans que le mécontentement ne soit exprimé sur ses espaces. En effet, la nature du réseau social a fait migrer les mécontentements vers des médias sociaux plus adaptés, à savoir les blogs et Twitter.

Plus d’informations sur: http://betabeat.com/2013/08/too-hot-for-linkedin-a-startups-blocked-ads-spur-controversy/#ixzz2nZbAW8RL 

28. Le groupe Bel

                                                    

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Facebook / Blog

Niveau de crise : 1

Un jour plus tard, un blog qui a pour public la communauté musulmane francophone publie un article  à la suite d’une question :

                                        

Où le problème du foulard islamique est-il apparu en 1989 ?

Le blog appelle au bad buzz sur les pages Facebook du groupe ainsi que par courrier postal.

Très peu de commentaires : tout au plus, 40/50. La réponse de la marque est très rapide:

           
Elle va calmer l’ensemble des acteurs , notamment le blog qui a lancé le bad buzz.

Enseignements:

  • On remarque qu’il faut de moins en moins de protestations pour qu’un fait fasse l’ensemble de la chaîne de propagation de l’information puisque cette affaire a atterri jusqu’à dans les sites d’informations en ligne.

29. La Police Nationale française

                                                              

Lieu d’où survient la crise : Twitter

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Le community manager de la Police Nationale française fait une erreur d’account et publie « Je viens d’atteindre 155 mères dans #Banana Kong. Télécharge-le sur l’App Store et essaie de me battre ! »

Même rapidement supprimé, les internautes l’ont directement screenshooté.

Enseignements:

  • Une simple erreur et on parle de licenciement pour faute grave. Tout se sait, tout se voit et on en fait beaucoup pour pas grand-chose.

30. AFP

                                              

Lieu d’où survient la crise : Site d’information

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

L’AFP propose à ses clients une photographie qu’utilisent les sites d’informations en ligne. Elle envoie ensuite « Pour des raisons éditoriales, cette photo a été retirée. Par conséquent, veuillez supprimer cette photo de vos supports«  .

Trop tard, la photographie s’était déjà répandue sur les réseaux sociaux et ceci d’autant plus après la demande de l’AFP fuitée/

                                           

Le directeur de l’AFP publiera ensuite:

« L’AFP a pour règle de ne jamais diffuser d’image qui ridiculise gratuitement les gens. On prend la décision de publier une photographie pour sa valeur informative, jamais pour la violence ou, en l’occurrence, le ridicule qu’elle peut générer. Par exemple, il arrive fréquemment que nos photographes, lors de conférences internationales, surprennent les dirigeants mondiaux dans des postures peu avantageuses, en train de se mettre le doigt dans le nez ou autre. » 

Enseignements:

  • Cas classique d’effet Streisand. Néanmoins, il est curieux de parler de censure pour une simple photographie.

31. British Airways

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Un client mécontent sponsorise ses tweets contre British Airways.

Mémoire des crises 2.0 : 2013 (Août / Septembre)

Les sites d’information en ligne ont bien entendu repris l’information et beaucoup ont de nouveau affirmé que les consom’acteurs avaient pris le pouvoir. Pourtant, grâce à ses statistiques, on peut remarquer que les retombées auraient été très minimes si tout le monde n’avait pas fait autant de bruit autour de celui-ci:

Mémoire des crises 2.0 : 2013 (Août / Septembre)

Enseignements:

  • Il faut relativiser l’impact de ses tweets, apparemment destructeurs, mais très peu impactant. Un tweet négatif n’est pas un problème, c’est une viralisation des commentaires qui peut être un problème.

32. Le parc Asterix

                                          

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter/ Facebook

Niveau de crise : 1

Le parc Astérix envoie à des blogueurs leur propre faire part de décès ainsi qu’une vidéo pour faire la promotion de son attraction.

Enseignements:

  • Ce qui pose problème, c’est la relation de cause à effet. Cela semble tellement glauque pour certaines personnes, tout cela juste pour la promotion du Parc Asterix. De plus, où sont les valeurs du Parc ? Cela est tellement en décalage avec l’image de celui-ci.

33. Mobistar

                                          

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter/ Facebook

Niveau de crise : 1

Le réseau Mobistar est en panne suite à un problème technique. Les community manager prendront dès lors le problème sur le ton du rire alors que les clients, eux, ne rigolent pas.

Plus d’informations sur http://www.lesoir.be/316539/article/economie/2013-09-11/durant-panne-mobistar-se-lache-sur-twitter

Enseignements:

34. Barilla

                                          

Lieu d’où survient la crise : Offline ( radio)

Lieu de mécontentement : Twitter/ Facebook

Niveau de crise : 1

L’hériter du groupe Barilla, Guido Barilla, a proféré les paroles: « Nous ne ferons pas de publicité avec des homosexuels parce que nous aimons la famille traditionnelle ». Les réactions ne se sont pas fait attendre et la marque a dû s’excuser et se dissocier de celui-ci.

Plus d’informations sur http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/bad-buzz-le-president-de-barilla-invite-les-gays-a-manger-d-autres-pates

Enseignements:

  • Ici, nous sommes clairement dans une crise de valeur, sauf que là où monsieur Barilla a ses propres valeurs de la famille, la société a des valeurs d’égalité plus puissante qui font évoluer les valeurs de famille dans quelque chose de nouveau. Cette disruption crée ainsi des crises.

35. Easy Jet

                                     

Lieu d’où survient la crise : Offline

Lieu de mécontentement : Twitter

Niveau de crise : 1

Menacé de rater sa correspondance à cause de 90 minutes de retard sur un vol EasyJet Glasgow-Londres, il va envoyer un tweet de critique. l’embarquement  lui sera refusé par une hôtesse à cause de ces tweets.

Finalement, il a pu entrer à bord et la compagnie a déclaré ne jamais l’avoir empêché de monter.

Plus d’informations surhttp://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130925_00365774

36. Guerlain

                                                                 

Lieu d’où survient la crise : Offline (Cinema)

Lieu de mécontentement : Twitter / Blog

Niveau de crise : 1

La publicité de Guerlain pour Shalimar a suscité des réactions virulentes sur les blogs et sur Twitter à cause de sa longueur ( plus de 5 minutes !) ainsi que sa lenteur ( rien ne se passe ou presque) et ses anachronismes.

Voici donc pour la suite des mémoires des crises 2.0. Pour la première fois, beaucoup de crises ci-dessus n’auraient presque pas été considérée comme crises si elles ne respectaient pas les critères que je m’étais fixés durant ma méthodologie de départ (schéma de propagation et donc arrivée finale vers les sites d’informations, traitement francophone de l’information, manifestation de foule, mécontentement exprimé sur les réseaux sociaux et négativité affirmée)

La suite?